Himitsu - The Top Secret -


 

Le premier mot :

Le(s) premier(s) mot(s) au(x)quel(s) je pense quand on me dit « Himitsu - The Top Secret - » : étrange, horrible, magnifique (oui, oui, j'arrive à penser ces trois mots pour qualifier cette œuvre !).
 

 

Résumé concis et rapide :
 

L'histoire se déroule en 2060 (enfin... l'histoire principale débute à cette date), 5 ans après l'ouverture d'une nouvelle section dans les forces de l'ordre : le laboratoire n°9. Cette section a été créer à la suite d'une invention devant révolutionner les enquêtes policières jusque-là insoluble. En effet, grâce à la technologie, il est à présent possible de «  voir  » ce qui a été vu par une personne en lui prenant son cerveau et en stimulant ce dernier électriquement. L'histoire tourne donc autour des enquêtes du «  labo n°9  », de leurs enquêtes qui pose un problème majeur  : afin de résoudre une enquête, a-t-on le droit de regarder l'intimité et la vie privée d'une personne décédée  ?. Outre l'aspect policier (normalement, une ou deux enquêtes par tome), nous suivons aussi l'évolution des héros du «  labo n°9  » et surtout celles du chef de cette unité  : Tsuyoshi Maki et le dernier arrivé dans l'équipe  : Ikko Aoki.

 


Les persos :
 

Tsuyoshi MAKI : Le commissaire et chef et du labo n°9. D"une apparence fragile, frêle et douce, il a en réalité un caractère exécrable. Il s'énerve sur tout le monde et ne supporte pas d'être contredit. D'un autre côté, il est le meilleur dans son domaine et ce qui passe inaperçu aux yeux de ses hommes est pour lieu visible comme le nez au milieu du visage. Il était très attaché à son meilleur ami Suzuki, qu'il a été contraint d'abattre. Depuis, le souvenir de son meilleur ami le hante. Malgré tout, il continue d'être excellent dans tout ce qu'il entreprend, à l’exception peut-être quand même des relations humaines. Il parait souvent froid et inaccessible, mais c'est sans doute uniquement parce qu'il cache sa gentillesse et sa peur de perdre ceux qu'il aime, au plus profond de lui-même.

Ikko AOKI : Intégrant le labo n°9 au début de l'histoire, il est en admiration devant son commissaire. D'un naturel jovial et gentil, au début, il a beaucoup de mal à regarder les horreurs que renferment les cerveaux des meurtriers (ou des victimes) qui vont par la suite faire partie de son quotidien. Toujours prêt à rendre service à tout le monde, les gens ont parfois tendance à abuser de sa gentillesse. Si lui est fier de travailler dans cette section, sa famille n'approuve pas forcément ses choix. Ressemblant beaucoup à Suzuki, il lui arrive de devoir rappeler qu'il est lui-même et pas le défunt. Il aimerait bien que Maki soit un peu plus sociable est n'est jamais bien loin de ce dernier. Okabé l'a d'ailleurs surnommé : "le gentil toutou de M. Maki". Cependant, depuis peu, Aoki montre à son chef qu'il lui arrive de ne pas être d'accord sur toutes ses décisions, à tord ou à raison.

Relation entre Maki et Aoki : Très simple au début et de plus en plus compliquée par la suite. Mais pour résumé, Maki et Aoki semblent nécessaire l'un pour l'autre. Leur relation est rendue parfois tendu à cause du caractère de Maki, qui tel un chat est capable de venir et demander gentiment un câlin et l'instant d'après de sortir les griffes et de mettre un coup de patte ! (C'est une image, bien sûr). Aoki, lui reste constant : Maki est la personne qui l'admire le plus au monde et il souhaite continuer à travailler avec lui. Bref, donc, une relation difficile à décrire.

 

OKABE : C'est un peu le sous chef de l'équipe. Lorsque Maki n'est pas là, c'est lui qui prend les décisions et avec Aoki, c'est aussi lui qui encaisse le plus de remontrance de la part de Maki. Cependant, il serait prêt à tout pour protéger son supérieur et son ses airs bourru se cache un très grand cœur. (Selon moi, des personnages principaux, c'est lui qui a l'air le plus équilibré et aussi le plus clairvoyant).

Relation entre Maki et Okabé : Okabé étant le plus ancien de la nouvelle équipe du labo n°9 (à l'exception de Maki, bien sûr, qui est là depuis le début), il est celui qui a le plus d'expérience. C'est aussi la personne qui connaît le plus Maki et qui encaisse sans doute aussi le mieux les reproches (ô combien nombreux) asséné par Maki.

Relation entre Aoki et Okabé : Okabé sert de mentor à Aoki et est aussi toujours à son écoute... mais ça ne l'empêche pas de se moquer ouvertement de lui lorsque Aoki fait quelque chose de travers. Aoki, de son côté, sait qu'il peut compter sur Okabé s'il a besoin d'aide. De plus, ils ont tous les deux un point commun : ils sont en admiration devant leur chef.

 

Katsuhiro SUZUKI : C'était le meilleur ami de Maki. Ils avaient été ensemble à l'école de police et étaient rentrés en même temps au labo n°9. Très heureux de faire partie de cette nouvelle section, il était sûr que leur travail allait permettre de résoudre de nombreuses enquêtes qui n'aurait pas pu l'être jusqu'à la création du labo n°9. Malheureusement, lors d'une enquête particulièrement difficile et afin de protéger Maki, il perdra la raison (ou peut-être pas) et obligera son meilleur ami à lui tirer dessus.

Relation entre Maki et Suzuki : Ils étaient tous les deux les meilleurs amis du monde et prenaient soin l'un de l'autre.

 

Yukiko MIYOSHI : Afin de ne pas trop vous en dévoiler, je ne vous dirais pas grand chose sur elle, car elle n’apparaît qu'à partir du volume 4 pour ensuite faire partie des personnages récurent de la série. Sachez juste qu'elle a un caractère bien trempé, qu'elle est médecin légiste et qu'on l'a surnomme : "la Maki version femme".

 

 

Mes moments/scènes préféré(e)s :


 

Pour cette rubrique, je vais un peu changer mes habitudes. En effet, j'aimerais éviter de trop vous spolier les enquêtes ou l'avancée de l'histoire. Aussi, ai-je fait une sélection assez courte de mes moments préférés du premier volume et pour les suivants, je n'ai choisi qu'une seule scène (pas facile à faire, croyez-moi !). Et je me suis volontairement arrêté au volume 5 (alors que 10 sont sortis au moment où je termine cette présentation).

Le premier volume se découpe en deux histoires distinctes. La première, que je n'aime pas vraiment, est en fait une présentation de cette nouvelle technique qu'est l'IRM (le fait de voir dans le cerveau des gens) et pose les questions de moralité et d'humanité quant à savoir si on peut faire cela même si c'est pour une bonne cause. En cela, la première histoire, indépendante du reste de la série nous explique les bases. Donc, si vous commencez le manga et que vous n'aimez pas les personnages de cette histoire, pas d'inquiétude, ils ne sont là que pour le début !

La deuxième histoire, qui commence 5 ans plus tard par rapport à la première va présenter tout le joli petit monde du labo n°9 !

* L'arrivée d'Aoki et sa «  rencontre  » avec Maki. Quand on voit Maki endormi, on se dit  : «  troooop chou  !  »... mais on déchantera assez rapidement  ! Toujours la même scène, lorsque Maki se réveille à moitié  : sa tête endormi nous fait encore dire  : «  il est mignon  !  »... pour au final se dire qu'il n'est peut-être pas si mignon que ça (ou alors si  ?). Cette première rencontre avait aussi un côté amusant.

* Quand Okabé parle du passé de Maki. On comprend tout de suite que Maki, avec un passé aussi traumatisant doit être un personnage complexe.

* Aoki, qui suite à la vision de différentes IRM se met a avoir peur, essaye de se donner du courage en se disant à voix haute qu'il n'a pas peur au toilettes. C'était amusant à voir, surtout qu'un de ses collègues, qui lui, a besoin d'être tranquille aux toilettes lui demande de se taire  !

* La ressemblance entre Maki et Suzuki (le meilleur ami de Maki que ce dernier a dû abattre) semble être bien réelle. Où cette ressemblance mènera le jeune homme  ?

* Le moment où Maki a un malaise en voyant Kainuma (un assassin dont le cerveau a été vu par l'ancienne équipe du labo n°9  : 3 sont morts, 1 est à l'hôpital psychiatrique et Maki est le seul à toujours être là). A cet instant, on se dit que la frontière entre la force et la fragilité de Maki est très fine.

* Lorsque Aoki va voir Maki à l'hôpital (bon, j'avoue que je trouve Maki assis sur son lit trop chou... on dirait un enfant perdu) et que ce dernier lui raconte une partie de son histoire  : à savoir qu'il avait rencontré Kainuma avant que ce dernier ne devienne un assassin. A cet instant, outre l'histoire qu'il raconte, on comprend qu'un relation est en train de se créer entre Maki et Aoki.

* Tout le passage où Maki et Aoki son dans l'hélicoptère. D'abord parce que c'est assez intense  : entre Aoki qui délire et Maki qui essaye de le raisonner, mais surtout, qui à un moment donné décide de vivre, c'était un moment vraiment intéressant comme passage. (Un petit moment comique aussi quand Aoki retrouve ses esprits mais qu'il a des passage de délire quand même  !).

* Tout le passage où Aoki essaye de montrer jusqu'où Suzuki était d'accord d'aller pour protéger Maki... très triste, mais quand même magnifique.

* A la fin du volume quand Okabé dit qu'Aoki ressemble de plus en plus à Suzuki et surtout le moment où Maki, qui se réveille l'appel «  Suzuki  » et où Aoki le reprend en lui rappelant qui il est. A  cet instant, on se demande comment Aoki va gérer cette situation un peu trouble.

Et voilà, pour le premier volume (qui a dit que j'ai fait une sélection ??? Mais si, c'est vrai !)

Volume 2 :

* La fin du volume. Tout le passage vu par Zip où finalement, on se dit que malgré les horreurs du monde, celui-ci est tout de même aussi rempli de douceur... triste, mais tellement beau en même temps.

Volume 3 :

* Quand Maki demande à Yoshito : "vous êtes bien un garçon ?". Maki (et sa beauté quasi féminine parfois) qui pose cette question, c'est assez amusant (dans une histoire qui ne l'est pas, pourtant).

Volume 4 :

Hum... très dur pour ce volume parce qu'il est vraiment passionnant (je dois dire que c'est à partir de ce volume où j'ai commencer à surveiller les sorties au jour près !). Mais je reste sur ce que je me suis imposée.

* Le moment où Maki regarde Yukiko et Aoki par la fenêtre. Quelles sont donc ses pensées à cet instant ?

Volume 5 :

* Toute la discussion entre Maki et Yukiko. C'est intense, cruel et pourtant tellement vrai ! Un moment absolument superbe ! (Mais serais-je sadique avec Maki ?)

Croyez-moi, vous sélectionner un seul moment des volumes 2 à 5 fut très difficile ! Finalement, j'ai bien fait de décider de ne pas aller plus loin dans les volumes (parce que dans les suivants, ça aurait presque été de la torture de devoir ne choisir qu'une seule scène !)

 

 

En bref, "The top secret" est un manga intelligent. Et lorsqu'on commence un tome, même si les pages sont nombreuses, on préférera dîner plus tard plutôt que de le lâcher avant la fin. Les personnages sont intéressants et les enquêtes complexes. De plus, on sent que l'auteur, dès le départ, sait où elle va et rien n'est laissé au hasard. A ne pas faire lire au plus jeunes cependant, car les scènes sont parfois violentes (on parle de meurtres, de viols, etc...). Outre les enquêtes qui suivra, la complexité de Maki et l’apparence docilité d'Aoki séduisent et leurs rapports à la frontière de bien des sentiments donne envie d'en savoir toujours un peu plus sur eux.

 

 

Fiche japonaise   

Fiche française   

TITRE

Himitsu (The top secret)

TITRE

The Top Secret

AUTEUR

Reiko Shimizu

AUTEUR

/

EDITEUR

Hakusensha (Melody)

EDITEUR

Tonkam

NOMBRE DE VOLUMES PARUS

12

NOMBRE DE VOLUMES PARUS

10

ETAT

Série terminée

ETAT

Série en cours

NOMBRE DE VOLUMES PREVUS

/

NOMBRE DE VOLUMES PREVUS

12

 

Histoire de cette page : 25 février 2011 : Début de présentation de la série (à l'époque, seule 6 volumes étaient sortis en France et la série était toujours en cours au Japon)
                                           03 avril : présentation de la série (et surtout mise en ligne de la présentation)
                                          
                                         

 

Cette présentation de manga vous a plu ? Vous avez une question ? Ou simplement envie de me dire que j'ai fait du bon boulot (mdrrr !!!), que vous avez maintenant envie de lire la série, ou n'importe quoi d'autre... le petit formulaire est là pour ça, alors n'hésitez pas ^_^

Vous n'êtes pas obligé de remplir tous les champs, mais sachez que sans votre adresse e-mail, je ne pourrai pas vous répondre ^_~
 

Lorsque vous cliquerez sur "envoyer", veuillez attendre, vous allez être automatiquement redirigé ici au bout de 5 secondes. Par contre, vous verrez de nouveau ce que vous avez écrit, mais si sur la page précédente c'était noté "Envoi de mail réussi.", c'est que c'est tout bon, vous pouvez continuer à surfer tranquillement, j'aurai votre message ^_^

FORMULAIRE

Votre nom :

Votre prenom :

Votre e-mail :

Votre message :

 

 

 

Retour à la page principale "en bref"

 

Retour à la page d'accueil