Auteur: Naëlle
Mail: naelle@lartisan.net
Titre: Akujo et Ryû ; un petit extra de mon histoire « Le retour du passé »

 

Note : Bonjour tout le monde !

Comme promis, voici une petite histoire pour fêter cette nouvelle Saint Valentin.

Dans cette rubrique « tranche de vie », vous pourrez retrouver des personnages apparus dans « le retour du passé »

J’espère que vous prendrez plaisir à retrouver ces personnages. J’ai choisi de vous faire lire cette histoire aujourd’hui, 14 février 2011, parce que je pense que bien que ce soit un peu triste, c’est en même temps rempli d’amour.

A chaque fois que je ferai un « épisode » dans cette rubrique, ce sera très court : entre 2 et 4 pages, grand maximum.

Dernière info : cet extra prend place après la fin de l’histoire principale.

 

Tranche de vie

 

Akujo & Ryû

 

 

Peut-être que la plupart des gens avaient honte d’aller dans ce genre d’endroit, mais elle, cette femme fière, s’y avançait d’un pas rapide et sûr. Une fois à l’intérieur de l’établissement, elle attendit un peu avant de voir celui qui était incarcéré entre ces murs. Elle eut un sourire en se souvenant qu’on lui avait accordé le droit de le voir dans une pièce close et qu’on lui avait rajouté un quart d’heure sur le temps normalement toléré. Les hommes étaient décidemment tous les mêmes.

Lorsqu’il arriva, elle mit ses mains devant la bouche pour étouffer un petit cri.

Assis face à elle, l’homme ne dit rien et se contenta de la fixer.

- Tu as tellement maigrit… je vais demander à ton avocat à ce qu’il voit pour qu’on te nourrisse mieux… je vais…

- Akujo-san.

- Oui ?

- Tu n’aurais pas dû venir. Rentre chez toi. Je ne veux pas qu’on sache que tu viens ici pour moi.

- Tu es mon mari, c’est normal que je vienne.

- … non… je…

- Ryû… je dois te dire quelque chose…

- Moi aussi.

- Vas-y, je t’écoute, dit la femme, se disant que sa nouvelle attendrait bien quelques minutes supplémentaire.

- J’ai bien réfléchis. Demande le divorce et je serai tout de suite d’accord. Je signerai tous les papiers qu’il faudra, pour que tu puisses vivre autrement qu’en tant que femme de yakusa en prison.

- …

- Il faut que tu sortes de ce monde. Tu n’es pas faite pour y vivre. Tu n’aurais même jamais dû t’en approcher.

- …

- J’en ai parlé à mon avocat et…

- Ca suffit, murmura la femme.

- … ?

- Tu ne resteras pas ici toute ta vie… un jour tu sortiras… et ce jour-là, nous quitterons ce monde de ténèbres tous les deux…

- …

- Si je suis venue aujourd’hui, c’est pour t’annoncer quelque chose.

- Qu’est-ce que c’est ?

- Je suis enceinte, répondit la femme.

L’information dû mettre un bon moment pour arriver jusqu’au cerveau de l’homme car il ne répondit que trois minutes plus tard :

- Tu es sûre ?

- Oui. Absolument.

- … de qui ?

- Comment ça de qui ?

- Tu es enceinte de moi… ou de… Masaru-sama… ?

- Je suis ta femme, il me semble.

- Akujo-san, reprit l’homme. Divorçons. Même si tu n’es pas très bien vu pour avoir un enfant en étant seule, se sera toujours mieux que…

- Il est inutile d’insister, je vais… nous allons t’attendre. Un jour, je suis sûre que nous aussi nous aurons droit au bonheur.

L’homme la regarda comme s’il la voyait pour la première fois. Il n’avait jamais réussi à comprendre cette femme et aujourd’hui encore il s’aperçut qu’elle était unique et beaucoup trop bien pour lui. Il ne voulait pas la perdre, pourtant, il lui demandait de s’éloigner, car elle était la seule personne qu’il ait jamais eu envie de protéger.

- Dis-moi que tu me crois quand je te dis que cet enfant est de toi, chuchota Akujo en regardant son époux dans les yeux.

- …

Voyant qu’il ne répondrait pas, elle se contenta de sourire avant de rajouter :

- Même si tu ne le crois pas, sache que lorsqu’il naîtra, il apprendra à dire « papa » pour t’appeler et parler de toi.

- …

- Je ne divorcerai pas… je ne te quitterai pas… je viendrai aussi souvent que je le pourrai… et j’apprendrai à notre enfant à t’aimer… alors en échange, promet-moi qu’un jour, tu sortiras et que nous pourrons mener une vie de famille normale. C’est la seule chose que je te demande.

- Akujo-san…

- Oui ?

- Tu regretteras ta décision… un jour… tu voudras t’éloigner de tout ce qui te fais penser à moi… tu voudras…

- Si ce jour devait arriver, tu pourras alors me rappeler ma promesse d’aujourd’hui.

- Tu…

- Ryû… es-tu heureux à la pensée que je vais avoir un enfant ? Notre enfant…

- Pourquoi me poser une telle question alors que tu connais déjà la réponse…

La femme se contenta de cette phrase et eut un nouveau sourire. Peut-être qu’un jour, enfin, ils se diraient clairement les choses tous les deux… sans doute même…

Lorsqu’elle partit, l’homme, pour la première fois de sa vie vit un espoir de mener une vie d’homme normal et honnête. Ce serait peut-être dans des années, mais tous les trois, sa femme, l’enfant qui allait naître et lui-même, il parviendrait à construire quelque chose. Elle ne l’abandonnerait pas, car, il le savait, elle tenait toujours ses promesses. Alors, pour être digne d’elle, lui non plus ne baisserait pas les bras. Il deviendrait un autre homme, un homme capable de la regarder dans les yeux et lui murmurer les mots qu’une femme veut entendre.

 

Fin de tranche de vie : Akujo et Ryû

Commencé et Achevé le 09 juin 2007 et mis en ligne pour la première fois le 14 février 2011.
Bonne Saint Valentin à tous les amoureux !

 

N’hésitez pas à me faire part de vos impressions.

 

 

PS : comme je le dis toujours, même si ça fait des années que j’ai mis cet extra en ligne, et que vous avez envie de me dire quelque chose dessus, n’hésitez pas, car le jour où je ne voudrais plus en entendre parler (si ce jour arrive), je l’enlèverai.

 

 

Si vous voulez m'écrire un petit mot au sujet de cet extra, rien de plus simple, vous n'avez qu'à remplir ce petit "formulaire" ^_^
Vous n'êtes pas obligé de remplir tous les champs, mais sachez que sans votre adresse e-mail, je ne pourrai pas vous répondre ^_~

 

Lorsque vous cliquerez sur "envoyer", veuillez attendre, vous allez être automatiquement redirigé ici au bout de 5 secondes. Par contre, vous verrez de nouveau ce que vous avez écrit, mais si sur la page précédente c'était noté "Envoi de mail réussi.", c'est que c'est tout bon, vous pouvez continuer à surfer tranquillement, j'aurai votre message ^_^

 

FORMULAIRE

Votre nom :

Votre prenom :

Votre e-mail :

Votre message :

 

 

Retour à la page des histoires originales