Auteur : Naëlle
Mail : naelle@lartisan.net
Titre : Ennyan
Genre : SF/drame/amitié/romance

 

Note : Bonjour tout le monde ^_^
Cette histoire a déjà été commencé il y a quelques années mais c'est seulement maintenant que je vais vous la faire découvrir. Sachez que c'est une histoire que je n'écris pas du tout régulièrement et je ne ressens aucun problème à la laissé de côté durant de longs mois et la reprendre après. Cependant, sachez une chose qui devrait vous aider à la commencer. Si, effectivement, la trame principale est à suivre, sachez que cette histoire se décompose en plusieurs petites histoires et qu'à chaque fois que vous lirez le début de l'une d'elle, la suite arrivera très vite car à partir du moment où le début sera en ligne, ça voudra dire que la suite est déjà écrite.

Normalement, les chapitres sont assez courts et les différentes histoires font entre 2 et 3 chapitres.

N'hésitez pas à déjà me dire ce que vous pensez de ce prologue... pas très romantique pour être mis en ligne le jour de la St Valentin, mais bon... lol

Bonne lecture et à bientôt.

 

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Ennyan

 

 

-- Prologue --


^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

 

 

 

C’était une nuit très douce, pas un seul nuage ne planait dans le ciel. Nul doute que tout ce passerait très bien. C’est ce que pensa le marquis Raston Nicolas Hans de LOUDOIN. A son bras, Jennifer, ravissante top model. Elle lui adressa un sourire encourageant, ignorant que dans quelques heures, son visage serait ravagé par le chagrin. En gravissant les marches, sous une multitude d’applaudissement, l’homme, sa compagne du moment, ainsi que les membres de son équipe, savouraient ces instants magiques. Quelques minutes plus tard, le héro de la soirée monta sur une estrade et ouvrit la bouche pour commencer son discourt. Mais aucun son ne sortit. A la place, ce fut le bruit d’un corps inerte tombant au sol qui se fit entendre, suivit de cris et pleurs ici et là.

L’assassin de Raston Nicolas Hans de LOUDOIN fut lynché par la foule, mais sa mort ne ramena pas à la vie celui qui venait de décéder.

C’était une soirée qui avait très bien débuté, il faisait doux et le ciel était dégagé en ce début de nuit du 23 mai 2098…

 

*****

 

- Mère ?

- Ennyan… mon enfant… pardonnez-moi de vous imposer un tel fardeau…

Le fils vit pour la première et la dernière fois, ce qui semblait être de la tristesse sur le visage de sa mère.

- Mère, qu’est-ce qui se passe ?

- Jinnya va t’accompagner. Allez mon enfant, pour sauver nos vies… nos mondes… nos futurs… je vous demande de porter le poids de toutes ces années que vous devrez traverser… adieu…

Ennyan sentit la main froide et gluante de sa mère sur son front avant que tout ne devienne trouble. Lorsqu’il se réveilla, Jinnya était à côté de lui, le fixant de ses yeux orange.

- Où sommes-nous ?
Interrogea celui qui aurait dû hériter du trône de ses parents.

- Je pense… que nous sommes sur terre…

- Sur terre… c’est… c’est une plaisanterie ? Les… les créatures… qui vivent ici… sont… monstrueuses… je veux rentrer…

Jinnya baissa le regard avant de reprendre :

- Je pense que si votre mère vous a envoyé ici, c’est justement pour empêcher ces… créatures… de devenir les monstres que nous connaissons… mais vous devrez découvrir les réponses tout seul car je vais devoir vous abandonner mon maître.

- Qu… quoi ?

- Afin de vous donner une apparence humaine, je vais me servir de mon pouvoir et me fondre en vous. Notre peuple a toute confiance en vous… adieu mon maître… adieu Ennyan, notre espoir…

Ennyan, considéré comme étant encore un enfant chez les siens, se retrouva dans le corps d’une jeune adulte humain dans un monde qui lui était totalement étranger. Mais ce monde en plein chaos n’allait pas vraiment le changer du sien. Il venait d’atterrir en France, en pleine période d’inquisition où le peu d’objets de chez lui qu’il possédait, devraient être cachés sous peine d’être pris pour un sorcier.

- Bien… Mère… puisque tel est votre désir, je vous promets de tout faire pour stopper cet évènements qui doit bouleverser nos vies…

Sa décision prise, il sortit de la forêt dans laquelle il se trouvait.

 

*****

 

- Tout ce dont vous avez besoin pour votre petit déjeuner est dans le placard de droite dans la cuisine. Si vous avez besoin de moi dans la journée, n’hésitez pas à m’appeler. A ce soir.

Ennyan regarda le jeune homme sortir de l’appartement. C’était bien la première fois qu’on le traitait de la sorte. Bien entendu, il savait se préparer ses repas seul, s’il le fallait, mais que le dernier héritier en date des de Lorraine ne le serve pas… ça, c’était nouveau pour lui.

- Pfff… j’aurai dû dire à François que je ne voulais pas qu’il me quitte… ce gamin ne sait pas comment se comporter avec moi.

Cette nouvelle situation ne lui convenait pas vraiment, cependant, il cessa vite d’y penser, se dépêcha de manger et sortit de l’appartement. Une fois à l’extérieur, il leva les yeux : il en était presque sûr, cela devait bien faire une centaine d’années qu’il n’avait pas vu un ciel aussi magnifique.

« Je vais pouvoir modifier notre futur », pensa le jeune homme en marchant le long des rues.

- C’est toi la nouvelle recrue ?
Demanda un homme en sortant soudain d’un bâtiment en ruine.

Ennyan sursauta imperceptiblement, avant de hocher la tête.

- Parfait, suis-moi.

Sans répondre, le jeune homme s’avança à la suite de son « guide ». Après être passé par plusieurs passages secrets et insoupçonnés. Après avoir marché durant plusieurs minutes, Ennyan rencontra enfin ceux avec qui il travaillerait.

- Ha voici notre petit nouveau. Bonjour, je suis le chef de ce bloc, Raston Nicolas Hans de Loudouin. A ma droite, c’est Angélique Volpe, qui, contrairement à son prénom n’a rien d’un ange. – La femme éclata de rire avant de tendre sa main en direction d’Ennyan – Ensuite, notre rat de bibliothèque, le petit à lunette : Fabrice d’Iniane. Jason Ramin, Eglantine Brin et ton guide s’appelle Marcel Tonin.

- Enchanté, salua le jeune homme. Quant à moi, je suis Enn… Aldric Soisson.

- Aldric, c’est une joie de t’accueillir, rajouta Raston Nicolas Hans en serrant la main du jeune homme.

- Pour moi aussi, murmura Ennyan, plus ému que jamais. Enfin… enfin… il rencontrait celui qui pourrait tout changer. La priorité du nouveau venu était donc de protéger la vie de cet homme, même si pour cela, il devait perdre la sienne. De sa réussite, dépendrait tout le futur.

En ce jour de juillet 2097, Ennyan se promit que rien n’entraverait la tâche qui lui encombrait : le marquis Raston Nicolas Hans de Loudoin ne mourrait pas !

 

 

Fin du prologue

 

A suivre…

 

Note de fin de chapitre : Bon, ok, c'était court, mais après tout, ce n'est qu'un prologue. J'espère quand même que ça vous aura donné envie de lire la suite ^_^
N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires... j'suis un peu en manque (je parle pour toutes mes histoires en général). lol
Naëlle

 

Si vous voulez m'écrire un petit mot au sujet de ce chapitre, rien de plus simple, vous n'avez qu'à remplir ce petit "formulaire" ^_^
Vous n'êtes pas obligé de remplir tous les champs, mais sachez que sans votre adresse e-mail, je ne pourrai pas vous répondre ^_~

 

Lorsque vous cliquerez sur "envoyer", veuillez attendre, vous allez être automatiquement redirigé ici au bout de 5 secondes. Par contre, vous verrez de nouveau ce que vous avez écrit, mais si sur la page précédente c'était noté "Envoi de mail réussi.", c'est que c'est tout bon, vous pouvez continuer à surfer tranquillement, j'aurai votre message ^_^

 

FORMULAIRE

Votre nom :

Votre prenom :

Votre e-mail :

Votre message :

 

 

 

 

 

Chapitre 01

 

Retour à la page des histoires originales